Archives de catégorie : PARTITIONS

CHANSON – Joyeux anniversaire – Happy birthday

CHANSON_joyeux-anniversaire_vcl
CHANSON_joyeux-anniversaire_vcl-Conducteur_et_parties
CHANSON_joyeux-anniversaire_vcl-Violoncelle_1
CHANSON_joyeux-anniversaire_vcl-Violoncelle_2
CHANSON_joyeux-anniversaire_vl
CHANSON_joyeux-anniversaire_vl-Conducteur_et_parties
CHANSON_joyeux-anniversaire_vl-Violon_1
CHANSON_joyeux-anniversaire_vl-Violon_2

GIRAUD – La tendresse

La Tendresse est une chanson écrite par Noël Roux et composée par Hubert Giraud. Elle a été  interprétée par Bourvil en 1963, puis reprise l’année suivante par Marie Laforêt.
En mars 2020, à l’initiative du guitariste Valentin Vander, 45 musiciens et chanteurs reprennent, depuis leur lieu de confinement, La Tendresse sous la forme d’une Symphonie Confinée, en soutien aux victimes de la pandémie de Covid-19.

Partition pour deux violoncelles GIRAUD_la-tendresse_vcl

Paroles

On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y’en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l’histoire
Et s’en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n’en est pas question
Non, non, non, non
Il n’en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Le travail est nécessaire
Mais s’il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien… on s’y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous paraît long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l’amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L’amour ne serait rien
Non, non, non, non
L’amour ne serait rien

Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n’est plus qu’un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D’un cœur qui nous soutient
Non, non, non, non
On n’irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu’on le rend heureux
Tous nos chagrins s’effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu…
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l’amour
Règne l’amour
Jusqu’à la fin des jours

NOEL – Adeste fideles – O come all ye faithful

Ce Noël est un hymne chrétien chanté en latin pendant le temps de Noël. Adeste fideles signifie en français : « Accourez, fidèles» , ce chant de Noël date du 18 ème siècle.
De nombreuses versions d'”Adeste fideles” ont été adaptées dans différentes langues.
“O Come, All Ye Faithful” est l’adaptation dans la version anglaise ou américaine et en français le titre est “Peuple fidèle” .

Voici deux versions d’Adeste Fideles dans l’église anglicane et dans l’église catholique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Adeste_fideles

WALDTEUFEL – Valse – Les patineurs

Emile Waldteufel (1837-1915) est un compositeur français issu d’une longue lignée de musiciens Alsaciens et Bavarois. Au conservatoire de musique il eu comme camarades de classe Jules Massenet et Georges Bizet. Il a été le directeur de la musique de danse de la cour impériale de Napoléon III, et il était le pianiste personnel de l’impératrice Eugénie. Il est connu pour ses musiques de danse (valses, polkas, mazurkas). Ses deux valses les plus célèbres sont «Amour et Printemps», et la valse «Les patineurs»

Waldteufel composa sa célèbre Valse des Patineurs en 1882. A cette époque là les hivers étaient particulièrement rigoureux : en effet, en 1879, le thermomètre était descendu jusqu’à moins 26 degrés ! Les gens aimaient beaucoup patiner comme en témoigne le tableau de Renoir Les Patineurs à Longchamp. C’est le Cercle des Patineurs du Bois de Boulogne qui est à l’origine de la plus célèbre partition du compositeur. La musique de cette valse évoque les glissades des patins sur la glace et les grelots des traîneaux!

Waldteufel composa plus de 293 suites de valses, dont chacune comprend au moins six ou sept valses.

 

PACHELBEL – Canon

« Canon et gigue en ré majeur pour trois violons et basse continue »

Arrangement facile pour deux violons et basse continue
Conducteur_et_parties
Violon_1
Violon_2

Audio de la partie de violoncelle (il faut attendre 7 secondes avant que le son commence)

Lien sur la partition musescore

Interprétation par le London symphony orchestra

 

FOLK – Sakura

Cette très belle chanson folklorique Japonaise a été composée au 17ème siècle pour des enfants qui apprenaient à jouer du koto. Elle évoque la période très importante pour les Japonais où tous les cerisiers (Sakura) sont en fleurs. Au Japon la fleur de cerisier symbolise le caractère éphémère de la beauté et de la vie.

FOLK_Sakura_3vcl
FOLK_Sakura_3vl
FOLK_Sakura_3vla


FOLK_Sakura_3vl by musicordes

Paroles

Cerisiers, cerisiers,
Sur les collines verdoyantes et les montagnes
Aussi loin qu’on peut voir.
Est-ce du brouillard ou des nuages ?
Parfum dans le soleil du matin.
Cerisiers, cerisiers,
Fleurs en pleine floraison.

Cerisiers, cerisiers,
À travers le ciel de printemps,
Aussi loin qu’on peut voir.
Est-ce du brouillard ou des nuages ?
Parfum dans l’air.
Viens maintenant, viens,
Regardons enfin !